L’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus sont maintenant en vente. Pour ce qui est de l’iPhone X, il faudra attendre encore, bien qu’il soit de loin le nouvel iPhone le plus intéressant d’Apple. Il est aussi de 40% plus cher que l’iPhone 8. Cette dépense supplémentaire, conséquente, est-elle justifiée ?

Voyons cela en comparant les deux modèles.

Ecrans : le passé d’un côté, le futur de l’autre

La première chose à comparer entre l’iPhone X et l’iPhone 8 est sans aucun doute l’écran.

iPhone X : 5,8-pouces 18.5:9 True Tone OLED, 2436 x 1125 pixels (458 ppi), 82,9% ratio écran-corps du téléphone

iPhone 8: 4,7-pouces 16:9 True Tone LCD, 1334 x 750 pixels (326 ppi), 65,6% ratio écran-corps du téléphone

La différence ne saurait être plus évidente. L’écran de l’iPhone X est considérablement plus large (bien qu’un ratio 18.5:9 signifie aussi qu’il est plus allongé), tandis que le passage à l’OLED permet un bien meilleur ratio de contraste (1 000 000:1 contre 1 400:1) et des économies de batterie. Par ailleurs, la résolution améliorée et la densité de pixels de l’iPhone X sont les meilleures jamais vues sur un iPhone.

Le point commun entre les deux modèles est le support de la technologie Apple True Tone et du contenu HDR, qui apparaît sur iTunes, Netflix et Amazon.

Il faut aussi noter que l’iPhone X ne fait que rattraper ses rivaux. En effet, le Samsung Galaxy S8, le LG G6 et le Google Pixel 2 XL (à venir) offrent tous des caractéristiques similaires cette année.

Design : encombrant pour l’un, compact pour l’autre

En comparant les tailles d’écran des iPhone X et iPhone 8, on pourrait s’imaginer que le premier est massif. Pourtant, un autre des atouts du téléphone phare d’Apple est son aspect compact :

  • iPhone X – 143,6 x 70,9 x 7,7 mm (5,65 x 2,79 x 0,30 pouces) et 174g
  • iPhone 8 – 138,4 x 67,3 x 7,3 mm (5,45 x 2,65 x 0,29 pouces) et 148g

Oui, l’iPhone X est légèrement plus grand que l’iPhone 8, mais il n’est qu’à peine plus large ou plus épais, et n’est plus lourd que de 17%. Comparons cela à l’iPhone 8 Plus de 5,5 pouces (158,4 x 78,1 x 7,5 mm (6,28 x 3,07 x 0,32 pouces) et 202g) et l’importance du retrait des bordures du haut et du bas de l’écran de l’iPhone X est mise en évidence.

L’iPhone X n’est pas parfait pour autant. Son écran affiche une large encoche en sa partie supérieure, pour le capteur facial d’identité, ce qui rend le visionnage de photos et de vidéos en plein écran un peu déstabilisant. L’écran a d’ailleurs perdu le détecteur d’empreinte pour libérer de l’espace à l’avant du téléphone et consacrer cet espace à l’affichage. Cela risque de repousser certains utilisateurs.

De plus, l’iPhone X et l’iPhone 8 partagent plusieurs similarités esthétiques. Les deux sont équipés d’un dos en verre qui permet d’intégrer le chargement sans fil pour la première fois, de l’indice de résistance à l’eau IP67 ainsi que de la résistance à la poussière (rendant possible une immersion complète dans l’eau jusqu’à 1 mètre et pendant trente minutes), et enfin d’un châssis en aluminium Série 7000.

Notons également la présence du port Lightning (alors que de faibles espoirs subsistaient qu’Apple passerait au USB-C) et les haut-parleurs stéréo, qui sont de 25% plus sonores que l’iPhone 7.

Performance

Si l’iPhone X et l’iPhone 8 ne pouvaient être plus différents en surface, ils livrent une performance presque identique à l’intérieur.

iPhone X et iPhone 8 – puce ‘Bionic’ A11 Apple : CPU six cœurs, GPU six cœurs, coprocesseur de mouvement M11, 3GB RAM (iPhone X), 2GB RAM (iPhone 8)

L’ajout de RAM peut sembler important, mais du fait de la plus faible résolution d’écran de l’iPhone 8 et de l’unique caméra, la performance des deux iPhones sur le terrain sera quasiment identique.

Et cette performance donnera le ton dans le secteur. Apple prétend que sa puce A11 offre un CPU de 25% plus rapide et des performances graphiques 30% plus rapdies que l’A10 des iPhone 7 et 7 Plus. L’A11 est aussi 70% plus rapide lors du multitâches. Puisque l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus restent les smartphones les plus puissants qui soient, les iPhones X et 8 ne feront qu’affirmer la présence d’Apple en tête de liste dans le secteur.

Mais qu’en est-il de l’aspect “Bionic” ? C’est sur ce point que l’iPhone X se démarque. Si Apple a créé une controverse en retirant le détecteur d’empreinte de l’iPhone X, il l’a cependant remplacé par une chose que l’entreprise dit aussi rapide et même bien plus sécurisé : la reconnaissance faciale.

Jusqu’à présent la reconnaissance faciale utilisée par Samsung et ses semblables avait réalisé de piètres performances. La puce Bionic combinée à de nouveaux capteurs à l’avant de l’iPhone X (la raison de l’encoche) peut quant à elle réaliser avec succès la cartographie en 3D du visage d’un utilisateur, ce qui signifie qu’elle devrait être fiable. La puce ne devrait pas être dupée par l’usage de photographies ou même (comme Apple le signale) de masques.

La puce Bionic contrôle un moteur neural qui gère jusqu’à 600 milliards d’opérations par seconde pour pouvoir “apprendre” à détecter le port de lunettes de soleil par l’utilisateur, le port d’un chapeau ou même d’une barbe. Le temps seul nous dira à quel point cela est effectif, mais Apple promet de ne pas collecter la moindre information enregistrée par l’iPhone X au moyen de la reconnaissance faciale et assure que ces informations resteront sur le téléphone.

Pour ce qui est de l’iPhone 8, il passe à côté de la reconnaissance faciale mais garde le détecteur d’empreinte. Votre rapport à l’une ou l’autre de ces fonctionnalités décidera donc de votre choix en faveur de l’iPhone X ou du 8.

Les caméras : double pour l’un, simple pour l’autre

La caméra des deux téléphones est une autre différence clé entre l’iPhone X et l’iPhone 8.

Comme l’iPhone 8 Plus, le X a un capteur de 12 mégapixels et un zoom optique 2x. Ceci est un très bon point pour le zoom sur des photos en bonne lumière et devrait être plus efficace que la double caméra de l’iPhone 8 Plus, car son ouverture est plus grande (f/2.4 contre f/2.8). C’est aussi ce qui permet le mode portrait.

Autrement, l’iPhone X et l’iPhone 8 sont identiques : ils ont tous deux une caméra arrière grand angle de 12 mégapixels, avec une ouverture f/1.8 et l’OIS (stabilisation d’image optique), ainsi qu’une caméra avant 7 mégapixels, avec une ouverture f/2.2 (sans OIS).

Si ces spécificités vous rappellent quelque chose, c’est parce qu’elles sont les mêmes que celles des iPhone 7 et iPhone 7 Plus, bien qu’Apple assure que la Bionic A11 compense ce fait. La puce a un processeur d’image ISP conçu par Apple qui améliore le traitement des pixels, l’autofocus en faible lumière et la réduction du bruit. L’iPhone X se sert aussi de ses détecteurs Face ID pour le mode portrait de la caméra avant.

Pour ceux d’entre nous qui ne se préoccupent pas beaucoup du zoom optique et du mode portrait, l’iPhone 8 sera en tout point identique à l’iPhone X, la grande question étant toutefois de savoir si Apple peut encore une fois entrer en compétition pour la couronne du meilleur appareil photo sur mobile, une couronne qui a été la possession de Samsung et de Google ces dernières années.

Article paru originalement sur Forbes